Confinement : Témoigner pour se souvenir...

Vous écrivez, photographiez, dessinez, filmez votre vie en confinement ? Les Archives municipales de Lille récoltent les témoignages de cette période qui figurera dans les livres d’histoire.

Partager sur :

Google+

Journaux de classe ou journaux intimes, photos, dessins ou vidéos : le confinement débuté le 17 mars inspire de nombreux habitants. Petits et grands sont conscients de vivre une période historique inédite. Les Archives municipales de Lille, dont la vocation est d’enrichir et de préserver la mémoire de la commune invitent les Lillois, Hellemmois et Lommois à faire don de ces productions pendant et après le confinement.

Les enfants sont eux aussi encouragés à participer à cette collecte, pour la fraîcheur de leur regard.

Tous ces témoignages seront conservés pour la postérité. Ils pourront être consultés par des chercheurs et valorisés, par exemple sous la forme de livres ou d’expositions.

Comment déposer son témoignage de vie confinée ?

Dès à présent, peuvent être déposés sous forme numérique (en format JPEG, PDF, DOC, MP3, PPT, ZIP, etc.) :

  • Des photographies
  • Des textes (journal de confinement, lettres, poèmes, etc.) 
  • Des dessins 
  • Des chansons

Accéder au formulaire de dépôt des fichiers

Pour les autres formats ou les fichiers d'une taille supérieure à 2 Mo, merci de contacter le service : archives@mairie-lille.fr

A l’issue du confinement, vous pourrez aussi déposer aux Archives municipales de Lille, vos documents originaux ou leurs supports numériques.



Lire aussi

Ecole de musique : Les inscriptions pour 2020/21 commencent le 8 juin !Culture

L'école de musique organise des permanences pour les inscriptions pour la session 2020/21 jusqu'au 4 juillet.

Voir
Accord parfait pour fêter Sainte Cécile ! - R. Cuvelier 48Culture

La musique, c’est bien sûr celle que l’on peut entendre sur France Musique ou au festival de Lille ; c’est la “ grande ” musique ! Mais la musique...

Voir
Brûle-Maison à Tourcoing - R. Cuvelier 49Culture

Le chansonnier “ BrûleMaison ” exerçait sa satire surtout aux dépens des Tourquennois. 

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer