Les petits pains du nouvel an 1668 - R. Cuvelier 40

Depuis le 1er janvier 1576, époque où a été imposé le calendrier grégorien aux Pays-Bas espagnols, dans notre région, les magistrats communaux prêtaient serment ce jour-là avant d’entrer en fonction.

Partager sur :

Google+

C’était un jour de fête, on l’appelait le lundi perdu ou lundi parjuré. A Lille, les boulangers faisaient des petits pains qu’ils servaient chauds à leur clientèle ; c’est en annonçant leur fournée au son des trompes, en 1668, qu’ils provoquèrent une panique dans les troupes de Louis XIV qui venaient d’investir la ville au moment de la conquête des Flandres par le roi de France. Les soldats de l’armée royale crurent à une révolte populaire.



Lire aussi

Le Béguinage et les Béguines (l’accorte Béguine) - R. Cuvelier 47Culture

Communauté féminine créée par Sainte Elisabeth, princesse de Hongrie au début du XIIIe, les béguines sont très nombreuses en Flandre, aux PaysBas ...

Voir
Un bon tuyau pour un concours fumant - R. Cuvelier 44Culture

Les sociétés de fumeurs de pipes furent jadis nombreuses à Lille. Roland Cuvelier illustre ici une anecdote que raconte l’historien Chon dans ses...

Voir
26 août 1785 : Joseph Paris de l’Epinard, premier monte en l’air lillois ! - R. Cuvelier 45Culture

Il y a plus de deux siècles, le 26 août 1785, Jean-Pierre Blanchard, fameux aéronaute qui, quelques mois plus tôt, le 7 janvier, avait traversé le...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer