Quand Lille filait la laine, filaient les jours… - R. Cuvelier 33

Dès le Moyen Âge, les structures de notre industrie textile sont en place. L’expansion se confirme au XIIe siècle. Les fileuses, les tisserands, les foulons de notre région traitent la laine. Le drap flamand fait la conquête de l’Europe, faisant de nos provinces la première région économique de toute la chrétienté.

Partager sur :

Google+

Nos villes sont les plus grandes, les plus belles, les plus nombreuses. L’art flamand est au zénith. La caste des particiens, notables, négociants fait fortune. Leurs femmes sont couvertes d’or et de brocards. Ce qui éveille les convoitises de Philippe le Bel et la jalousie de la reine, qui s’écrira en voyant les flamandes : “ Je croyais être seule reine, j’en vois plus de 600. ” ; selon le poète Antonus Roovere : “ le peuple ne désire que du pain, de la panade en ses vieux jours ; pour l’obtenir, il laissera souvent le métier et prendra l’épée ”.

En 1245, des grèves éclatent à Douai. A Arras, on interdit les guildes. Au XIIIe siècle, des troubles perturbent Gand et le Brabant. Les tisserands conspirent à Valenciennes et à Tournai. La révolte gronde à Ypres et à Bruges. En 1302, le peuple inflige une défaite écrasante au roi de France allié à la bourgeoisie locale. Dans les prairies de Courtrai, après la Bataille des Eperons d’Or, sur les remparts de Lille, la bannière au lion flottera dans le ciel flamand à côté des pennons des corporations, symboles des chartes communales.

Texte : La voix du Nord - Dessin : R. Cuvelier



Lire aussi

Accord parfait pour fêter Sainte Cécile ! - R. Cuvelier 48Culture

La musique, c’est bien sûr celle que l’on peut entendre sur France Musique ou au festival de Lille ; c’est la “ grande ” musique ! Mais la musique...

Voir
Dernière publication - R. Cuvelier 50Culture

Roland Cuvelier nous a laissé une oeuvre très riche mais tarissable.

Voir
Brûle-Maison à Tourcoing - R. Cuvelier 49Culture

Le chansonnier “ BrûleMaison ” exerçait sa satire surtout aux dépens des Tourquennois. 

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer