Avec l’auteur de l’Internationale, chantons la braderie ! - R. Cuvelier 14

Les années passent, et la braderie change de visage. Tenez, il y a plus d’un siècle, l’auteur de l’Internationale, Pierre Degeyter, écrivait une chanson intitulée “la revue de la braderie”. On s’y croirait !

Partager sur :

Google+

1er couplet : En rentrant dans la rue d’Paris, On entend l’à tous les marchands. L’un vous agace, l’autre vous crie, Ach’tez moi donc, chaque passant. Près de la rue Sec Arembault, un marchand d’affaire au plus drôle, en gros en détail venez voir, du reste Messieurs c’est la foire. Plus loin, un marchand d’raps, qui agite les bras, il vous jette des pantalons, avec des pièces dans les fonds. Un marchand d’parapluies, a l’air tout réjoui, vous vend des parapluies en soie, pour trois pièces d’vingt sous, aux Lillois.

Refrain : Joyeux Lillois, chantant tous à la fois, à la foire c’est le droit, il faut qu’on rit, comme des amis, marchons tous aujourd’hui, pour passer la revue de la Braderie.

2ème couplet : Un peu plus loin, sur le trottoir, une boucherie de l’abattoir, aux Lillois, comme aux étrangers, il leur vend de quoi manger. Du jambonneau, des saucissons, des p’tits pains avec du jambon. Aussi de la tête pressée, pour celui qui est oppressé. Mais tout à coup je vois, un marchand d’trois françois, qui vous vend des jolis chapeaux ; à la mode on ne peut plus beaux. Près de lui, des gamins qui vendent des lapins, des canards, des pinsons, des oies, et le journal du vrai Lillois.

3ème couplet : Enfi n je vois, un vieux fripier, qui vend des effets de troupiers, pour avoir l’air un peu farceur, il se coiffe d’un bonnet d’sapeur. En face de lui un charlatan, qui s’adresse à tous les passants, consultez moi, je guéris tout, même celui qui n’a rien du tout. Près de la rue Wicar, je vois un grand bazar, qui vous vend des polichinelles, pour amuser les demoiselles, et pour les jeunes garçons, il vend des mirlitons, vous crie, Messieurs faites vos choix, je vends la vie d’un vieux Lillois.

Texte La voix du Nord et Pierre Degeyter - Dessin R. Cuvelier



Lire aussi

Brûle-Maison à Tourcoing - R. Cuvelier 49Culture

Le chansonnier “ BrûleMaison ” exerçait sa satire surtout aux dépens des Tourquennois. 

Voir
Cet été, on part à Hellemmes !Culture

Durant tout l’été, participez à nos animations de poches proposées dans tous les quartiers : spectacles de marionnettes, ateliers contes, comptine...

Voir
Dernière publication - R. Cuvelier 50Culture

Roland Cuvelier nous a laissé une oeuvre très riche mais tarissable.

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer