Hellemmes et la période révolutionnaire - R. Cuvelier

Roland Cuvelier a illustré un épisode de l’époque révolutionnaire à Hellemmes : l’arrivée des Autrichiens.

Partager sur :

Google+

En 1792, le général Dillon pénètre en Belgique, mais au premier contact à Baisieux, ses troupes se débandent. Mal préparées, les troupes de la République battent en retraite. Venant de Belgique autrichienne avec 14.000 hommes, le duc Albert de Saxe Teschen investit Lille par l’Est ; le centre de son armée est à Flers, la gauche à Lezennes, la droite à Mons. Le 26 septembre, en mobilisant de force la population, les Autrichiens ouvrent une tranchée d’Hellemmes à Fives par le chemin du Long Pot. Les Lillois font une sortie et délogent les Kaiserlicks provisoirement.

Le 27, les impériaux dirigent leurs positions vers la Noble Tour à Lille. Le 28, ils disposent quatre batteries de douze pièces et quatre mortiers du Prieuré de Fives à la porte de Tournai. Le feu déferle sur le quartier populaire de Saint Sauveur mais le peuple résiste et combat les incendies. Les canonniers lillois ripostent avec effi cacité. Le 1er octobre, des renforts parviennent aux assiégés. Le 7 octobre de cette année 1792, les Autrichiens lèvent le siège de Lille.
Sur ce dessin de Roland Cuvelier, on reconnaît à droite l’église Saint Denis et la ferme qui se dressait place Hentgès, ainsi que l’église Saint Sauveur et les murailles de Lille dans le fond.

Texte : La voix du Nord - Dessin R. Cuvelier


Lire aussi

Antoine Sugita, pianiste et slameur - 21/10Culture

Le samedi 21 octobre à 20h30, au Kursaal, 135 rue Roger Salengro, venez écouter Antoine Sugita, pianiste et slameur...

Voir
Conseil Communal - 11/10Administration

La prochaine séance plénière du Conseil Communal aura lieu le mercredi 11 octobre à 19h.

Voir
Bilan du CCE, Consultation pour le projet skateparkEnfance et famille

À la suite du dépôt et de l’acceptation du projet de Skatepark dans le cadre du Budget Participatif 2022, des sessions de consultation communes en...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer